Vos yeux vous remercieront

La puissance du Soleil doit être traitée avec respect et prudence!

Observer directement notre étoile pendant plus de quelques secondes peut endommager la rétine, et ce, tous les jours de l’année. Pour se protéger de ces dommages, l’être humain a développé le réflexe de se détourner de la pleine lumière du Soleil.

Durant une éclipse, comme la luminosité ambiante diminue, le réflexe de ne pas fixer le Soleil est amoindri. Le côté spectaculaire du phénomène attire aussi l’attention, et donc le regard. Néanmoins, toute partie du Soleil non dissimulée par la Lune est dangereuse pour la rétine. Pour cette raison, il existe un danger accru d’abîmer nos yeux durant la phase partielle d’une éclipse. Le Soleil lui-même n’est pas plus dangereux durant une éclipse que d’habitude, c’est nous qui sommes plus curieux de le regarder!

Durant la courte phase de totalité toutefois, il est possible de retirer les moyens de protection et d’observer directement le spectacle céleste. C’est même fortement recommandé! Ne manquez surtout pas ce spectacle unique, vous vous en mordrez les doigts!

Heureusement, les moyens de se protéger sont simples et accessibles.

En tout temps, suivez les consignes publiées par la Direction de santé publique de l’Estrie concernant l’éclipse, disponible en suivant ce lien.

protection eclipse

Comment se protéger

LUNETTES D’ÉCLIPSE

En tout temps, suivez les consignes publiées par la Direction de Santé Publique de l’Estrie, disponibles en suivant ce lien.

Le moyen le plus simple de se protéger est d’employer des lunettes d’éclipse respectant la norme ISO 12312-2. Avec leur filtre presque entièrement opaque, ces lunettes permettent d’observer le Soleil en tout temps, préférablement pas plus que quelques minutes à la fois. Il est crucial de bien vérifier que le filtre est parfaitement intact. Aucun trou, fissure ou décollement n’est acceptable.

Leur coût de quelques dollars est plus que raisonnable, et, manipulées avec soin, elles vous permettront d’observer sécuritairement le Soleil pendant des années à venir!

Avec de telles lunettes, le Soleil aura l’aspect d’un cercle (en temps normal) ou d’un croissant (pendant l’éclipse partielle). La phase partielle sera facilement observable, en toute sécurité. Une fois le Soleil complètement caché pendant la phase de totalité, les lunettes peuvent être retirées. Elles doivent être remises à la fin de la totalité, dès le retour des premiers rayons de Soleil.

Nous vous encourageons fortement à vous procurer vos lunettes d’éclipse d’avance, parce que notre expérience nous permet de garantir qu’il y aura ruée et pénurie dans les jours précédant l’éclipse du 8 avril 2024!

Des lunettes d’éclipse seront offertes aux participants de certains évènements publics de la FAAQ. Prévoyez néanmoins que la demande peut surpasser l’offre!

À noter que les lunettes de soleil ordinaires et les lunettes de cinéma 3D ne sont pas des lunettes appropriées pour observer l’éclipse. Elles sont loin d’être assez opaques pour vous protéger.

Bitmap Copy

POINTS DE VENTE AU QUÉBEC

NOTEZ QUE LES QUANTITÉS SONT LIMITÉES. NE TARDEZ PAS.

Voici des lieux où on peut se procurer des lunettes d’éclipse respectant la norme ISO 12312-2:

SOURCES FIABLES EN LIGNE

Les lunettes d’éclipse fiables et de qualité sont fabriquées par une poignée de compagnies dans le monde. Sur Internet, plusieurs sites offrent des lunettes d’éclipse.

Seules celles satisfaisant les critères de la norme ISO 12312-2 sont acceptables!

Il est fortement déconseillé d’employer les plateformes de vente en ligne généralistes, car ces dernières ne contrôlent pas la qualité des lunettes vendues sur leur site.

En revanche, vous pouvez en toute sécurité faire affaire avec la liste des manufacturiers et importateurs approuvés par l’American Astronomical Society (AAS).

Capsules de sécurité

Observer l’éclipse solaire en toute sécurité, avec Marie-Ève Naud et Savoir Média
FAAQ – Comment observer l’éclipse de façon sécuritaire avec Farah Alibay et Ève Christian
Observer l’éclipse sécuritairement, avec Myriam Latulippe du Planétarium de Montréal
ASC sec thumb
Comment observer sans danger une éclipse solaire, avec l’Agence spatiale canadienne
Comment bien se préparer pour l’éclipse, avec Sébastien Giguère et Guillaume Poulin de l’ASTROLab du Mont-Mégantic

OBSERVATION INDIRECTE

Le moyen le moins coûteux d’observer le Soleil est de le faire indirectement, par projection. En principe, vous avez besoin de deux surfaces : une pour servir d’écran d’observation, et l’autre pour y percer un tout petit trou, un sténopé, qui ne laisse passer que quelques rayons de lumière.

Par l’action des lois de l’optique, ce trou agira comme une lentille de caméra et projettera l’image du Soleil éclipsé sur la paroi opposée, comme si vous teniez dans vos mains un petit cinéma portatif! Il s’agit du principe classique de la chambre noire, la camera obscura fameuse des peintres et des photographes.

Pour obtenir un résultat visuellement meilleur, tenant compte de la longueur focale des éléments que vous utilisez, nous recommandons fortement de suivre les instructions proposées par nos partenaires À la Découverte de l’Univers. Cliquez sur les liens suivants pour y accéder!

AlaDecouverte 2

N’importe quel objet percé de petits trous peut suffire à illustrer le concept, avec des résultats évidemment variables. Une passoire, une spatule à légumes, une râpe? Pourquoi pas! Fouillez votre tiroir de cuisine pour l’occasion! Un panneau de carton percé de trous d’aiguille fonctionnera aussi; c’est une manière amusante de laisser exprimer votre créativité!

La fameuse boîte à éclipses est un exemple bien connu de moyen d’observation indirect, bien que souvent moins efficace que la méthode scientifique mentionnée plus haut. Le support classique est une boîte à chaussures ou une boîte de céréales, tant qu’elles suivent le bon principe fondamental du sténopé. Construire un système d’observation indirecte du Soleil peut être une activité créative et scientifique amusante. Suivez les consignes sur le site de l’Agence Spatiale du Canada!

diagramme stenope
Principe de la projection indirecte du Soleil, gracieuseté de Julie Bolduc-Duval, À la Découverte de l’Univers
ProjectionEclipsePassoire©NPS Mary ONeill
Projection avec une passoire ©NPS-Mary-ONeill
OMM Credit Frederique Baron
Projection indirecte d’une éclipse travers un carton soigneusement préparé, gracieuseté de Frédérique Baron

PHOTOGRAPHIER L’ÉCLIPSE

Voulez-vous conserver un souvenir de l’éclipse? Il est possible de photographier le phénomène, si vous suivez les consignes adéquatement!

Nous vous déconseillons fortement de prendre des photos avec votre appareil si vous n’avez pas de filtre adéquat. Non seulement vous risquez d’abîmer le capteur de votre appareil photo, mais cela représente également un danger pour vos yeux puisque vous aurez besoin de regarder dans la direction générale du Soleil.

Pour faire des photos lors des phases partielles de l’éclipse, vous pouvez fabriquer votre propre filtre à partir de feuilles de Mylar (ou équivalent) disponible sur le marché spécialisé en astronomie. Découpez un morceau plus que suffisant pour recouvrir votre lentille et construisez-vous un système pour le tenir fermement en place, avec soit du carton, du plastique opaque, du ruban collant, etc.

Il est crucial que le filtre ne puisse pas tomber ou glisser d’aucune manière et soit fixé très solidement!

Plusieurs des vendeurs de lunettes d’éclipse mentionnés plus haut vendent aussi des filtres en feuilles. Suivez les liens pour découvrir leur offre.

Si vous disposez d’une deuxième paire de lunettes d’éclipse, vous pouvez aussi fixer un des filtres de cette paire devant la lentille de votre appareil photo, particulièrement s’il s’agit d’un téléphone ou tablette. Ce sera plus facile et plus économique qu’avec la feuille de Mylar. Si vous avez un appareil photo avec un objectif de plus grand diamètre, nous vous conseillons très fortement d’en confectionner un de la bonne taille pour que cela soit sécuritaire, comme mentionné plus haut.

Si vous avez la chance de vous trouver dans la zone de totalité le jour de l’éclipse, vous pouvez essayer de faire des photos sans filtre à ce moment précis puisque le Soleil sera alors momentanément dissimulé par la Lune.

Les réglages de photographie appropriés seront différents selon les détails et le champ de vision que vous désirez donner à votre image. Ces paramètres varieront selon que vous voulez faire apparaître la couronne solaire, les (éventuelles!) éruptions, les étoiles dans une image à grand champ, etc…

Nous comprenons parfaitement l’envie d’immortaliser cet événement souvent unique dans une vie. N’oubliez pas que si vous avez la chance d’être dans la zone de totalité, cet instant crucial de l’éclipse sera très court. Nous vous suggérons de ne pas trop focaliser sur les prises de vue durant l’événement, mais aussi de profiter du spectacle que cela offre à votre vue ; car aucune image ou vidéo ne vous présentera adéquatement ce que l’œil humain voit lors d’une éclipse totale de Soleil. Comme expliqué plus haut, les réglages de photo doivent varier pour faire apparaître différents phénomènes visibles lors de la totalité ; alors que votre œil, lui, verra tout cela en même temps et ça, aucune photo ne pourra vous le montrer.

Ce que vous verrez de vos propres yeux sera le meilleur souvenir que vous pourrez garder de cette éclipse. N’oubliez pas que des photographes professionnels diffuseront le résultat de leurs efforts à la suite de cet événement.

LunettesEclipsePartielle2013©GuillaumePoulin
Photographie d’une éclipse partielle de Soleil en 2013 grâce à des lunettes d’éclipse agissant comme filtre. © Guillaume Poulin
EclipseSolairePartielleOMM 2021 06 10 ©GuillaumePoulin
Photographie filtrée de l’éclipse solaire partielle du 10 juin 2021 au-dessus du sommet du mont Mégantic © Guillaume Poulin
EclipseSolaireTotale Oregon 2017 07 21 ©NASA Aubrey Gemignani
Photomontage du déroulement d’une éclipse totale de Soleil en Oregon le 21 août 2017 © NASA – Aubrey Gemignani

ÉQUIPEMENT SPÉCIALISÉ

Attention! Ne jamais observer directement le Soleil avec des jumelles ou un télescope, c’est encore plus dangereux qu’à l’oeil nu!

Pour les plus ambitieux, il est possible d’adapter des jumelles ou un télescope pour l’observation du Soleil. Attention! Ces équipements doivent être soit spécifiquement conçus pour l’observation du Soleil, soit être équipés de filtres prévus pour cet usage. Les coûts associés à cet équipement dans ces circonstances d’observation peuvent se révéler élevés : établissez votre budget au préalable!

Pour des jumelles ou un télescope usuel, un filtre spécial peut être adapté devant l’ouverture pour observer sans danger. Consultez le mode d’emploi de vos jumelles ou de votre télescope pour vous assurer de bien en comprendre l’utilisation et de vérifier si la pose d’un filtre est acceptable.

Le cas échéant, assurez-vous d’obtenir un filtre de qualité, précisément adapté à votre modèle exact de jumelles ou de télescope, et recommandé par le manufacturier. Pour les télescopes, n’utilisez pas de filtre situé seulement au niveau de l’oculaire : la concentration de la chaleur solaire peut endommager gravement les pièces internes du télescope et représenter un danger pour l’observateur.

Le summum de l’observation du Soleil est d’employer un télescope solaire, un instrument spécialisé. Offrant des images d’une grande qualité, dans des longueurs d’onde spécifiques, ce type de télescope permet d’admirer des détails fabuleux sur le Soleil. En contrepartie, ces appareils sont très dispendieux et ne peuvent servir à aucun autre usage que l’observation solaire.

LS60T50DS PT
Télescope solaire spécialisé muni d’un filtre interne © LUNT
thumb
Télescope ordinaire muni d’un filtre solaire externe devant l’ouverture © NPS – Joshua Tree National Park